Edmundo GOMEZ MANGO

 

Né en 1940 à Montevideo (Uruguay) où il fut chef de clinique psychiatrique à la Faculté de médecine et professeur de littérature générale à l'école normale (Instituto Artigas), Edmundo Gómez Mango réside à Paris depuis 1976.

Il est membre de l'Association psychanalytique de France.

Il a traduit Les Fleurs du mal en espagnol.

 

Choix bibliographique 

  • La Place des Mères (coll. Connaissance de l'inconscient Gallimard, 1999)
  • La Mort enfant (coll. Connaissance de l'inconscient, Gallimard, 2003)
  • La poésie de Juan Gelman et l’appel des disparus (Myriam Solal, 2002).

 

Participation à la revue

  • N° 19, Dossier J.-B. Pontalis : Esquisse d’un portrait de J.-B. Pontalis