Marie-Louise AUDIBERTI

 

Née à Paris en 1928, Marie-Louise Audiberti est romancière, nouvelliste, essayiste.

Auteur de romans autobiographiques, comme La cadette (Éditions Écriture, 1995) ou La dent d’Adèle (Grasset, 1978), elle a consacré notamment des essais subjectifs à des personnages qui hantent son univers. De la Comtesse de Ségur à Brahms, ou de Robert Walser à Adèle Hugo, la fille égarée, ses intérêts couvrent une large palette.

Également auteur de nouvelles, Stations obligées (L’arbre vengeur, 2008 – Bourse Thyde Monnier) ou Menteries (Triartis, 2015), elle aime explorer le quotidien jusqu’à l’hallucination, que les personnages soient réels ou fictionnels.

 

Choix bibliographique 

  • Viens, il y aura des hommes, Stock, 1976

  • La Dent d'Adèle, Grasset, 1978

  • Sophie de Ségur, l'inoubliable comtesse, Stock, 1980

  • La Peau et le Sucre, Plon, 1983 

  • Brahms. Un génie ordinaire, Plon, 1991

  • La Cadette, éd. Écritures, 1995

  • Le Vagabond immobile. Robert Walser, Gallimard, 1996

  • Sur les pas de mon père, L'Amourier éditions, 2014

  • Je déménage, suivi de la Piétonne, TriArtis Éditions, Paris, 2019

 

Participation à la revue

  • N° 44 : Carnets