Christian GARCIN

 

Né à Marseille en novembre 1959. Après avoir travaillé en tant que professeur de français et guide interprète, Christian Garcin décide de se consacrer à plein temps à l'écriture.

Son oeuvre se partage entre l'écriture romanesque, l'essai, les récits et les carnets de voyage. Ses romans sont traduits en italien, catalan, portugais, allemand et russe.

Il reçoit en 2012 le Prix Roland-de-Jouvenel de l'Académie Française pour son roman Des femmes disparaissent et le Prix Roger-Caillois pour l'ensemble de son œuvre, à l'occasion de la parution de son essai Borges, de loin.

 

Choix bibliographique 

  • Vidas (Gallimard, 1993)
  • Le Vol du pigeon voyageur (Gallimard, 2000)
  • L'Autre Monde (Verdier, 2007)
  • La Piste mongole (Verdier, 2009)
  • Carnet japonais (L'Escampette, 2010)
  • En descendant les fleuves / Carnets de l'Extrême-Orient russe (Stock, 2011)
  • Les papillons de la Lena (L'École des Loisirs, 2012)

 

Participation à la revue

  • N° 36 : Vétilles (Notes de carnets)