Roland JACCARD

 

Né en 1941 à Lausanne.

Après avoir écrit une thèse sur Mélanie Klein, il a enseigné à Paris VII et pratiqué brièvement la psychanalyse.

Ecrivain et essayiste, il a publié plusieurs essais : La Folie ("Que sais-je?", n° 2121, 1983), L'Homme aux Loups (1973), L’Exil intérieur (1975), La tentation nihiliste (1991), Manifeste pour une mort douce (1992), l’Enquête de Wittgenstein (1998), Cioran et compagnie (2004) ainsi que des récits et des Fragments de journaux intimes.

Il a été chroniqueur au journal Le Monde de 1969 à 2001. Il dirige la collection "Perspectives critiques" aux Presses universitaires de France depuis 1975.

 

Choix bibliographique 

Journaux

  • Les Chemins de la désillusion, (Grasset, 1979)
  • L'Âme est un vaste pays, (Grasset, 1983)
  • Des femmes disparaissent, (Grasset, 1985)
  • L'Ombre d'une frange, (Grasset, 1987)
  • Flirt en hiver, journal, (Plon, 1991)
  • Le Rire du diable, journal, (Zulma, 1994)
  • Journal d'un homme perdu, (Zulma, 1995)
  • Une fille pour l'été, (Zulma, 2000)
  • L'Homme élégant, aphorismes, (Zulma, 2002)
  • Journal d'un oisif, (PUF, 2002)
  • Sexe et sarcasmes,(PUF, 2009)
  • Ma vie et autres trahisons, (Grasset, 2013)

 

Participation à la revue

  • N° 25, Dossier Roland Jaccard : Entretien
  • N° 25, Dossier Roland Jaccard : Fragments autobiographiques