Roland JACCARD

 

Né en septembre 1941. Il s’établit à Paris à la fin des années 1960.

Thèse sur Melanie Klein et la pulsion de mort, en 1971.

Critique littéraire et responsable du domaine de la psychanalyse au Monde des livres de 1969 à 2001.

Son essai L’Exil intérieur : schizoïdie et civilisation, paru en 1975 aux PUF, obtient un large écho. Il crée la même année aux Presses universitaires de France la collection Perspectives critiques qu’il dirige pendant trente-sept ans, publiant Gilles Deleuze, André Comte-Sponville, Clément Rosset, Marcel Conche...

Parmi ses nombreux essais, La Tentation nihiliste (PUF, 1989) ; La Folie (coll. Que sais-je ? 1979) ; Freud (coll. Que sais-je ? 1983), L’Enquête de Wittgenstein (Arléa, rééd. 2019). Diariste depuis l’âge de douze ans, il publie entre autres chez Grasset L’Âme est un vaste pays (1983) ; Des femmes disparaissent (1985) ; L’Ombre d’une frange (1987). Journal d’un homme perdu (1995), Sugar Babies (2002) paraissent chez Zulma.

Il tient actuellement une chronique mensuelle dans le magazine Causeur

 

Choix bibliographique 

Journaux

  • Les Chemins de la désillusion, (Grasset, 1979)
  • L'Âme est un vaste pays, (Grasset, 1983)
  • Des femmes disparaissent, (Grasset, 1985)
  • L'Ombre d'une frange, (Grasset, 1987)
  • Flirt en hiver, journal, (Plon, 1991)
  • Le Rire du diable, journal, (Zulma, 1994)
  • Journal d'un homme perdu, (Zulma, 1995)
  • Une fille pour l'été, (Zulma, 2000)
  • L'Homme élégant, aphorismes, (Zulma, 2002)
  • Journal d'un oisif, (PUF, 2002)
  • Sexe et sarcasmes,(PUF, 2009)
  • Ma vie et autres trahisons, (Grasset, 2013)

 

Participation à la revue

  • N° 25, Dossier Roland Jaccard : Entretien
  • N° 25, Dossier Roland Jaccard : Fragments autobiographiques
  • N° 40 : Feuilles d'Automne - journal du 23 au 29 octobre 2017
  • N° 43 : Amiel & Co - journal